Qu’est ce que le Structured Query Language ?

Publié le : 01 avril 20214 mins de lecture

Pour traiter les bases de données, les développeurs ont recours au langage SQL. Il s’agit d’un langage de programmation conçu afin de permettre aux applications web d’offrir une meilleure interactivité. Définition, monde de fonctionnement, cas d’utilisation… ce qu’il faut savoir sur ce langage pour mieux le comprendre.

Qu’est-ce que le SQL ?

C’est l’un des langages de requête les plus utilisés pour interagir avec les bases de données relationnelles. Il permet de formuler des requêtes permettant d’interroger les données et de les organiser en fonction du niveau d’interactivité souhaité. Avec le SQL, les bases de données peuvent être structurées de façon à optimiser l’accès. Le SQL permet donc de supprimer ou d’ajouter les données. La base de données relationnelle est alimentée par un système de gestion SGBD, comme Oracle, MySQL ou PostgreSQL. Son système de fonctionnement plus abordable que les autres langages de programmation comme le PHP, le C++ ou encore le C#. Il utilise les requêtes comme le Data Defintion Langage ou le Data Control Language pour interroger la base de données. La commande CREATE est la plus utilisée dans le SQL. Celle-ci permet de créer un schéma pour structurer la base de données.

Le SQL : à quoi sert-il ?

Le Structured Query Language compile les données de façon structurée, quel que soit leur volume. La performance reste la même que ce soit pour des millions ou de milliards de données. Avec le SQL, il est beaucoup plus facile d’avoir l’accès aux données, de les décrire et de les manipuler. Il facilite l’ajout ou la suppression des données en fonction des utilisateurs. Il permet également de mettre en place des permissions ou de les supprimer. Il facilite aussi le partage des données stockées dans les systèmes de gestion de bases de données relationnelles ainsi que la création d’un fichier commun pour relier plusieurs fichiers contenant des tables de données. L’utilisation du SQL permet de créer des bases de données distinctes pour chaque client afin de récupérer toutes les informations le concernant instantanément.

Quel est le standard SQL ?

Le standard SQL a connu une multitude de modifications au fil des années permettant d’ajoute de nouvelles fonctionnalités. Désormais, il peut prendre en charge le XML, les requêtes récursives, les éléments déclencheurs et les séquences standardisées. Le champ d’action du SQL est très vaste. Les solutions de base de données comme PostgreSQL et MySQL n’appliquent pas encore l’intégralité du standard. Les vendeurs doivent choisir les données ainsi que la méthode d’implémentation du SQL, car dans la plupart des cas, l’index et le comportement de la base donnée ne sont pas définis. Cela induit donc parfois à l’incompatibilité de certaines séquences d’implémentations SQL.

Plan du site